Yannick Bedin

Conseiller municipal de Bourges et Bourges Plus Secrétaire de la section de Bourges du PCF

Accueil > Local > La Maison de la culture en débat

La Maison de la culture en débat

Publié le , 0 commentaire(s).

Le maire a profité du conseil municipal d’hier soir pour faire le point sur la maison de la culture de Bourges. Voici mon intervention.

Monsieur le Maire,

Nous sommes favorables au choix depuis le début d’une maison de la culture en Centre-ville. Oui, nous soutenons la centralité dans la réflexion sur un nouveau projet parce qu’une maison de la culture, et celle de Bourges en particulier, fait partie de l’image de la ville et de son ADN. Vous avez d’ailleurs sous estimé l’attachement des Berruyers à leur maison ; chacun un jour ou l’autre a eu affaire à cette maison, y a ressenti des émotions. Cette Maison est un atout pour notre ville, pour l’attractivité de son territoire. C’est un enjeu culturel, mais aussi économique et urbanistique majeur.

Les informations que vous venez de nous donner ne dissipent malheureusement pas les doutes qu’une grande majorité de Berruyers a sur le projet de construction d’un nouvel équipement accueillant la Maison de la culture de Bourges. Vous n’annoncez rien de nouveau par rapport à ce qui a déjà été donné à la presse.

Ces doutes sont relatifs aux coûts annoncés : 24 millions d’€, une somme dont on ignore ce qu’elle recouvre (coût des études, des fouilles éventuelles, part réservée à la construction du bâtiment). Nous pouvons légitimement nous interroger lorsqu’on sait que la reconstruction de la nouvelle maison de la culture de Grenoble s’est élevé à 42 millions d’€. Aucune étude de votre part ne vous permet de chiffrer à l’avance le coût de ce projet.

Doutes aussi quant au nouvel emplacement envisagé : là encore, sans étude, notamment archéologique, sans concertation non plus avec les riverains, vous vous risquez à des annonces peut être imprudentes.

Doutes sur les délais. Vous annoncez un équipement à l’horizon 2017, mais sans les études sérieuses qu’il serait nécessaire de mener, et au regard des nombreux retards accumulés par vos précédents projets, comment pouvez vous être aussi sûr de vous ?

Doutes sur l’engagement que l’État est prêt à assumer. Vous n’êtes pas forcément en cause sur ce point là, encore que l’on peut s’interroger sur les financements perdus par les retards accumulés par votre projet initial. Avec un budget du ministère de la culture amputé de plus de 4% pour cette année, le gouvernement taille dans les crédits d’équipements ou de structures, abandonne certains projets (avec raison parfois lorsqu’il s’agit de ceux initiés par le précédent gouvernement) sans redéfinir les priorités et les axes d’une politique culturelle et artistiques digne de ce nom. Nous ignorons en effet les priorités du gouvernement en matière artistiques et culturelles. Il n’y a malheureusement aucun signe montrant une volonté de faire vivre la décentralisation artistique et culturelle, le grand dessein d’André Malraux et des hauts fonctionnaires de son ministère qui avant d’être des technocrates, étaient avant tout des hommes inspirés, pétris des idéaux de la Résistance, conscients qu’il n’y a pas de progrès humains sans partage des savoirs et des arts.

Doutes enfin renforcés par l’annonce de ne pas vous représenter en 2014.

La plupart des doutes que nous avons et que nombre de Berruyers partagent n’existeraient pas si la méthode que vous avez utilisée avait été différente. L’improvisation qui est une qualité dans le spectacle vivant n’en est pas une en matière de gestion des affaires publiques.

Il faut voir dans cet épisode malheureux la conséquence de la politique culturelle sans ambition ni vision que vous avez menée. Si celle ci avait été animée du souffle d’une vision, les craintes seraient levées. Si les besoins avaient été correctement pris en compte (comme celui de deux salles de cinéma indispensables) peut être serions nous partis sur un autre projet que celui abandonné aujourd’hui.

Enfin je veux dire un mot sur le travail de la maison de la culture. Même si le bâtiment n’existe plus, l’équipe elle, existe et travaille avec beaucoup d’enthousiasme et dans un esprit de coopération avec divers acteurs de la ville. Mais on peut redouter la fragilisation de ce travail avec le retard pris par le projet d’un nouvel équipement. La création nécessite de quoi répéter et stocker les décors pour les spectacles. Le cinéma qui était une solution provisoire devra encore fonctionner dans des conditions difficiles de programmation et avec une configuration des sièges qui ont fait renoncer certains à la fréquenter.

Je voudrai aussi dire : assez de temps perdu. Au travail ! en concertation avec tous ceux que l’avenir de la culture à Bourges intéresse. Et je voudrais émettre un vœu : que l’année qui nous sépare des élections municipales n’ait pas pour conséquence de geler le projet au nom du débat politique, car il en va de l’avenir de la Maison de la culture de Bourges.

Répondre à cet article

Warning: Missing argument 8 for formulaires_forum_charger_dist() in /var/www/vhosts/yannick-bedin.org/httpdocs/squelettes/formulaires/forum.php on line 15 Warning: Missing argument 9 for formulaires_forum_charger_dist() in /var/www/vhosts/yannick-bedin.org/httpdocs/squelettes/formulaires/forum.php on line 15 Warning: Missing argument 10 for formulaires_forum_charger_dist() in /var/www/vhosts/yannick-bedin.org/httpdocs/squelettes/formulaires/forum.php on line 16 Warning: Missing argument 11 for formulaires_forum_charger_dist() in /var/www/vhosts/yannick-bedin.org/httpdocs/squelettes/formulaires/forum.php on line 16 Warning: Missing argument 12 for formulaires_forum_charger_dist() in /var/www/vhosts/yannick-bedin.org/httpdocs/squelettes/formulaires/forum.php on line 16 Warning: Missing argument 13 for formulaires_forum_charger_dist() in /var/www/vhosts/yannick-bedin.org/httpdocs/squelettes/formulaires/forum.php on line 16
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.