Yannick Bedin

Conseiller municipal de Bourges et Bourges Plus Secrétaire de la section de Bourges du PCF

Accueil > Local > Lettre ouverte à Aurélie Filippetti, Ministre de la culture

Lettre ouverte à Aurélie Filippetti, Ministre de la culture

Publié le , 0 commentaire(s).

Jean-Michel Guérineau, candidat à l’élection municipale de Bourges, a adressé une lettre ouverte à la ministre de la culture à propos de la Maison de la culture. Cette lettre a été publiée vendredi dernier dans l’Humanité. J’en reproduis le texte ci-dessous.

Lettre ouverte à Aurélie Filippetti, Ministre de la culture

Peut-on imaginer Bourges sans sa Maison de la culture ?

Par Jean-Michel Guérineau, 1er vice-président du Conseil général du Cher, Alain Hayot, délégué national du PCF à la Culture-Conseiller régional PACA

Inaugurée en 1963 par André Malraux, la Maison de la culture de Bourges fut l’une des premières maisons de la culture de France. Pensée comme un outil de démocratisation culturelle, elle est un symbole de cette décentralisation qui permet de rapprocher la création du peuple, de vivifier un territoire par la création et la diffusion artistique.

Fermé au public depuis 2009, l’espace qui abritait la Maison de la culture de Bourges est aujourd’hui détruit suite au projet de restructuration lancé par la Mairie de Bourges. Un nouveau projet de construction, soutenu par l’État, la Drac, le conseil d’administration de l’EPCC, l’ensemble des collectivités, devrait voir le jour à l’horizon 2017, non loin du site originel. Le concours d’architecte est lancé, suivant un programme qui correspond aux besoins d’aujourd’hui en matière de spectacle vivant et de cinéma, de rencontres et d’échanges avec les publics. La raison d’être d’une Maison de la culture, comme lieu central d’appropriation par tous, des arts et de la création, comme espace de rencontres d’un large public avec « les œuvres capitales de l’humanité » comme les définissait Émile Biasini, conseiller d’André Malraux, devrait pouvoir s’incarner à nouveau dans un espace en phase avec les réalités du XXIème siècle. Mais voilà que la rumeur enfle à Bourges à l’aune de la campagne électorale qui s’ouvre : il n’y aurait pas les financements pour bâtir ce nouvel espace et donc pas de nouvel équipement pour accueillir les artistes, leurs créations et le public. La rumeur se transforme en inquiétude légitime pour les créateurs, les usagers et l’ensemble des habitants. Elle déstabilise toute la vie culturelle de la ville.

Les Berruyers, mais au delà, tous les habitants du Cher, les créateurs, les professionnels de la culture, sont attachés à la Maison de la culture de Bourges. Cette maison qui a compté jusqu’à 8000 abonnés quand la ville ne comptait que 60000 habitants, a vu les plus grands auteurs y être joués, des directeurs audacieux comme Gabriel Monnet y fonder de nouvelles pratiques culturelles. Le Printemps de Bourges est né de cette maison. Des dizaine de milliers d’élèves y ont été formés au spectacle vivant et aux grands textes. C’est de ses animateurs qu’est né la section théâtre du Lycée Alain Fournier. L’équipe de la Maison de la culture, sous la conduite de son directeur Olivier Atlan, continue de programmer hors les murs, des spectacles et des films de qualité, et poursuit ce travail de création et d’ouverture aux territoires et aux publics différents.

L’enjeu du débat qui traverse la ville de Bourges, dépasse les considérations électorales et locales. Il est d’importance nationale. Nous pensons qu’en période de crise comme aujourd’hui, il ne faut pas en rabattre sur l’ambition culturelle dans notre pays. C’est le sens de l’existence d’une Maison de la Culture du 21ème siècle à Bourges, dans un nouvel espace correspondant aux besoins d’aujourd’hui, sur un territoire marqué par les difficultés économiques. C’est à cela qu’il faut travailler comme vous l’avez indiqué avril dernier lors de votre venue à Bourges, comme l’a confirmé la Directrice Régionale de l’Action Culturelle (DRAC) il y a quelques jours, comme s’y est engagé le Conseil d’Administration de l’EPCC, où sont représentés l’État et toutes les collectivités (Ville, Conseil Général, Conseil Régional). Ce projet doit avoir pour ambition l’appropriation culturelle par le plus grand nombre, la pratique partagée par tous, l’exigence et la qualité. Il doit s’appuyer sur la richesse culturelle de la ville, l’énergie de ses acteurs dans toute leur diversité. C’est dans le cadre d’une telle ambition que Bourges a plus que jamais besoin de sa Maison de la Culture !

Madame la ministre, nous connaissons votre attachement à faire vivre la culture et à l’inscrire dans les territoires. Nous vous demandons de confirmer vos engagements pris en avril dernier, afin que l’aventure culturelle menée par la Maison de la culture de Bourges, se poursuive.

Répondre à cet article

Warning: Missing argument 8 for formulaires_forum_charger_dist() in /var/www/vhosts/yannick-bedin.org/httpdocs/squelettes/formulaires/forum.php on line 15 Warning: Missing argument 9 for formulaires_forum_charger_dist() in /var/www/vhosts/yannick-bedin.org/httpdocs/squelettes/formulaires/forum.php on line 15 Warning: Missing argument 10 for formulaires_forum_charger_dist() in /var/www/vhosts/yannick-bedin.org/httpdocs/squelettes/formulaires/forum.php on line 16 Warning: Missing argument 11 for formulaires_forum_charger_dist() in /var/www/vhosts/yannick-bedin.org/httpdocs/squelettes/formulaires/forum.php on line 16 Warning: Missing argument 12 for formulaires_forum_charger_dist() in /var/www/vhosts/yannick-bedin.org/httpdocs/squelettes/formulaires/forum.php on line 16 Warning: Missing argument 13 for formulaires_forum_charger_dist() in /var/www/vhosts/yannick-bedin.org/httpdocs/squelettes/formulaires/forum.php on line 16
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.