Yannick Bedin

Conseiller municipal de Bourges et Bourges Plus Secrétaire de la section de Bourges du PCF

Accueil > Local > Soutien à l’école de Menetou-Salon

Soutien à l’école de Menetou-Salon

Publié le , 0 commentaire(s).

J’apporte ma solidarité totale aux parents d’élèves, à l’équipe éducative de l’école et aux habitants de Menetou-Salon qui refusent le projet de carte scolaire présenté par l’inspection académique du Cher.

Alors que tout indique que les effectifs se maintiendront dans l’école de Menetou-Salon à la rentrée prochaine, l’inspection envisage la fermeture d’une classe en ne remplaçant pas un départ en retraite.

Si cette décision était maintenue, elle conduirait les enseignants à regrouper deux niveaux, ce qui n’est pas dans l’intérêt des élèves.

Cette fermeture s’inscrit dans une nouvelle saignée pour l’Éducation nationale qui se traduirait, si rien ne change, par la suppression en primaire et dans le secondaire, d’une centaine de postes à la rentrée prochaine dans notre département, et de 14000 dans le pays. Cette hémorragie s’ajoute aux 70 000 suppressions de postes dans l’Éducation nationale depuis cinq ans.

Cette politique est en fait purement comptable et obéit au dogme du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux, alors même qu’il y a de plus en plus d’enfants scolarisés. Au final, ce sont les élèves qui font les frais de cette politique : classes plus chargées, enseignants sur plusieurs établissements, charge de travail accrue pour les professeurs, suppression des Rased pour les enfants les plus en difficulté, diminution des interventions en langue, réduction de la scolarisation des 2-3 ans... Ce ne sont pas les mesures dites « d’aide individualisée », qui ne sont que des cache-misère, qui permettront la réussite des élèves.

A l’inverse de cette politique dont le député Fromion porte une part de responsabilité, je défends, moi, l’école de l’égalité.

Égalité entre les territoires qui doivent se voir doter de services publics, et donc d’écoles, efficaces et présents.

Égalité entre les enfants : par les contenus enseignés et des méthodes adaptées, chaque enfant doit avoir les mêmes chances d’accéder à une culture commune de haut niveau, quel que soit l’endroit où il habite ou son milieu social. Je défends l’égalité des chances constitutive de notre République. Pour cela, il faut des moyens humains à la hauteur de cette ambition et donc un recrutement massif d’enseignants et de personnels.

C’est cette ambition pour l’école que je porte dans l’élection législative de Juin 2012 comme candidat du Front de gauche.

Répondre à cet article