Yannick Bedin

Conseiller municipal de Bourges et Bourges Plus Secrétaire de la section de Bourges du PCF

Accueil > Local > Un cadavre bien encombrant

Un cadavre bien encombrant

Publié le , 0 commentaire(s).

En réponse à l’entretien accordé à Dominique Wolton dans le quotidien le Berry républicain publié le 19/10/2015

Le Berry républicain a publié, le 19 octobre dernier, un entretien avec Thierry Wolton, essayiste et polémiste bien connu à part, peut être, du journaliste en charge de l’entretien qui le confond avec un autre Wolton, Dominique celui là, chercheur au CNRS. Passons. Sous le tire « Le communisme est mort  », Thierry Wolton procède sur une demie page, à des raccourcis et à des affirmations grossières qu’il assène comme autant de « vérités ». L’entretien se termine sur la mort annoncé du PCF condamné à finir dans « les poubelles de l’Histoire ». Thierry Wolton, et avec lui le Berry républicain, se penchent sur un cadavre qui n’en finit pas de mourir depuis la chute du mur de Berlin et la dislocation de l’URSS. Pourquoi une agonie de vingt cinq ans mérite-t-elle encore de noircir du papier ? Pourquoi continuer de s’acharner ainsi sur un cadavre ?

C’est que le sujet appartient au fond de commerce de l’auteur. Jugez plutôt : sur la vingtaine d’ouvrages qu’il signe, la majorité tourne autour de l’URSS et du communisme ! On se dit que le communisme n’aura pas fait le malheur de tout le monde ! L’homme veut faire profession d’historien, alors qu’il n’en n’a ni les titres, ni la rigueur intellectuelle, ni la méthode. En leur temps des universitaires comme Antoine Prost ou Pierre Vidal-Naquet le dénonçaient déjà. Ce dernier qualifia même Thierry Wolton de « falsificateur » pour avoir fait du résistant Jean Moulin, un agent soviétique ! On ne s’étonnera pas dès lors, que Thierry Wolton escamote les recherches des historiens, notamment anglo-saxons, qui eux travaillent sur les sources et les archives des pays dits « socialistes ». S’il lisait seulement ces historiens, Thierry Wolton saurait qu’on ne peut ramasser d’un bloc une histoire protéiforme, de près d’un siècle, qui mêle des conceptions et des idéologies qui puisent dans le marxisme certes, mais aussi dans la culture, les histoires et les réalités nationales de chaque peuple ou de chaque région. S’il les lisait, il saurait qu’on ne peut faire abstraction des rapports de force internationaux pour comprendre cette histoire. Cette « histoire du communisme » n’est pas linéaire et ne saurait se réduire aux années de terreur stalinienne que l’on pourrait à sa guise, transposer dans toutes les régions et à toutes les époques. Que des communistes aient pu être victimes du stalinisme, en URSS ou en Tchécoslovaquie, que ce soit le Vietnam communiste et l’URSS, contre la volonté des États-Unis, qui mirent fin au génocide perpétré par les Khmers rouges au Cambodge, n’ébranle pas notre « spécialiste ». Wolton ne s’embarrasse pas de ces nuances et le journaliste qui l’interviewe non plus puisqu’il le laisse tout mélanger au nom d’une vision criminogène du communisme.

Thierry Wolton publie un ouvrage d’opinion. C’est son droit. Mais que la rédaction du Berry républicain présente cette opinion comme relevant de la vérité historique, voilà qui n’est pas acceptable, notamment à quelques semaines d’élections régionales. Pourquoi ne pas avoir donné la parole à un historien qui apporte un autre éclairage ? Pourquoi ne pas avoir présenté le courant de pensée auquel appartient l’auteur qui, depuis la chute du mur de Berlin, clame qu’il n’y a pas d’alternative au libéralisme et au capitalisme puisqu’ils sont « la fin de l’Histoire » ? Le « travail » de Thierry Wolton n’a en fait, et depuis toujours, qu’un seul objectif : discréditer toute idée d’alternative à un système considéré par ses défenseurs, comme le meilleur possible. De la part de celui qui enseigne à l’École supérieure de commerce de Paris, quoi d’étonnant ? Et l’on comprend mieux ainsi la violente charge contre le PCF à la fin de l’entretien, un parti promis « aux poubelles de l’Histoire ». Le PCF a depuis longtemps abandonné tout modèle et analysé ses erreurs d’appréciation concernant les pays se réclamant du socialisme, dont il a condamné les crimes et les mensonges. Il a depuis des décennies, fait de la démocratie le moteur du changement qu’il préconise. En fait, ce sont les avancées sociales dont le PCF fut l’artisan (la Sécurité sociale ou le statut de la fonction publique par exemple) qui sont à travers lui, visées par Thierry Wolton. Ce sont les épisodes glorieux de l’histoire de France que le PCF contribua à écrire, du Front populaire à la Résistance, de la décolonisation à mai 1968, que Thierry Wolton, comme d’autres, aimeraient gommer. Thierry Wolton est de ces idéologues sectaires qui agitent la peur du communisme pour tenter de sauver un système à bout de souffle. Alors que l’avenir de la planète et de l’humanité est en jeu, sur fond de réchauffement climatique, de tragédies humaines et d’inégalités qui se creusent, la question des biens communs utiles à tous et des solidarités à construire se pose comme jamais. A l’heure où la technologie devrait permettre l’émancipation et l’épanouissement de tous, 1% de la population mondiale possède la moitié des richesses du monde, et une minorité continue de s’enrichir malgré ou grâce à la crise ! C’est bien parce que le capitalisme apparaît de plus en plus archaïque et fou aux yeux de beaucoup, que l’aspiration à un nouveau mode de développement respectueux des hommes et de l’environnement grandit.

Le PCF, les communistes, lucides sur le passé, confiants dans l’avenir, porteurs des idéaux d’égalité et de justice qui les ont toujours animés, tâchent avec d’autres à gauche, d’ouvrir les voies de cette alternative dont nous avons tant besoin. N’en déplaise à Thierry Wolton ou au Berry républicain.

Répondre à cet article

Warning: Missing argument 8 for formulaires_forum_charger_dist() in /var/www/vhosts/yannick-bedin.org/httpdocs/squelettes/formulaires/forum.php on line 15 Warning: Missing argument 9 for formulaires_forum_charger_dist() in /var/www/vhosts/yannick-bedin.org/httpdocs/squelettes/formulaires/forum.php on line 15 Warning: Missing argument 10 for formulaires_forum_charger_dist() in /var/www/vhosts/yannick-bedin.org/httpdocs/squelettes/formulaires/forum.php on line 16 Warning: Missing argument 11 for formulaires_forum_charger_dist() in /var/www/vhosts/yannick-bedin.org/httpdocs/squelettes/formulaires/forum.php on line 16 Warning: Missing argument 12 for formulaires_forum_charger_dist() in /var/www/vhosts/yannick-bedin.org/httpdocs/squelettes/formulaires/forum.php on line 16 Warning: Missing argument 13 for formulaires_forum_charger_dist() in /var/www/vhosts/yannick-bedin.org/httpdocs/squelettes/formulaires/forum.php on line 16
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.