Yannick Bedin - Conseiller municipal de Bourges

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 30 juin 2006

Le Maire ne veut pas entendre!

Voici l'intervention que j'ai faite en faveur des élèves sans papiers de Bourges, au Conseil municipal de ce soir. Serge Lepeltier, Maire de Bourges, a refusé de faire voter un voeu exprimant la solidarité du conseil municipal de Bourges avec les élèves expulsables et leurs familles.

Read next

vendredi 23 juin 2006

la double peine légitimée par Mme Royal

Dans un entretien publié dans le Monde d'aujourd'hui, la candidate socialiste à la candidature prône l'expulsion des délinquants étrangers jugés "les plus dangereux" après leur sortie de prison. Après l'appel à l'armée pour les jeunes "difficiles", Mme Royal continue dans la surenchère sécuritaire. Le danger, c'est qu'elle donne de la légitimité à des propositions portées par d'autres, notamment à droite et à l'extrême droite.

La double peine est en soi inacceptable: une personne ne devrait pas être condamnée deux fois pour le même délit ou crime. La légitimer, même dans des cas extrêmes, c'est accepter qu'un étranger soit soumis à une législation d'exception, à laquelle échapperait un Français ayant commis le même délit ou crime. C'est accepter de condamner une personne, non seulement pour ce qu'elle a fait (ce qui est logique) mais aussi pour ce qu'elle est (ce qui relève d'une toute autre logique).

Il y a plusieurs mois déjà, un responsable socialiste vantait les quotas d'immigration rendant ainsi crédible "l'immigration choisie", mesure phare de la loi CESEDA de Nicolas Sarkozy. Ce n'est pas, je crois, avec de telles propositions, qu'on sortira l'immigration des enjeux politiciens et qu'on changera le regard que porte une partie de la société française, sur les étrangers ou les personnes d'origine étrangère. Ce n'est pas comme cela que l'on pourra s'attaquer à ce qui mine notre société: la loi du fric et du profit, en désignant toujours l'étranger comme le responsable à des degrés divers, des maux de notre société!

lundi 19 juin 2006

Vive la République!

Pour la 3ème fois dans le Cher, une série de parrainages républicains d'élèves sans papiers s'est déroulée samedi à la Mairie de Saint-Georges sur la Prée. Le Maire, Vincent Faucheux, ceint de son écharpe tricolore, a présidé cette cérémonie, suivie par une centaine de personnes, preuve que le mouvement en faveur des élèves sans papiers s'amplifie.

J'ai assisté à cette cérémonie, comme à celle de Fussy il y a quinze jours. Dans ces moments là, je me dis que la République est belle quand elle fait honneur à ses valeurs de solidarité et de fraternité, quand elle fait vivre ses traditions d'accueil pour les personnes persécutées. A l'heure où une crise de sens déchire notre pays, quoi de plus fort que de retrouver des familles tchétchènes, géorgiennes, congolaises ou algériennes comme à Saint Georges, portées et soutenues par des citoyens français, par leurs élus, pour ces parrainages nés avec la Révolution française. Les valeurs de la République retrouvent alors tout leur sens et leur portée universelle. Vive la République!

mercredi 14 juin 2006

José Bové candidat? Discutons-en!

Dans un entretien donné au journal Libération ce mercredi, José Bové annonce qu'il est prêt à être candidat unique à la gauche du PS. Si cette annonce peut sembler précipitée, elle peut permettre d'engager une deuxième étape: celle de la désignation d'un ou d'une candidate capable de rassembler la gauche anti libérale. Celle du projet est déjà bien avancée avec le travail des partis de gauche ou des collectifs du 29 mai: il convient donc de s'entendre sur celle ou celui capable de porter ce qui nous rassemble et de confronter les idées dans une même démarche. C'est le premier mérite de cette annonce. Il n'y a rien de bon à tergiverser, à se maintenir dans une position attentiste, qui masque parfois à peine des intérêts de boutique.

Le second mérite de cette annonce, c'est que José Bové n'exclut pas la présence d'un candidat de rassemblement antilibéral au 2ème tour de l'élection présidentielle. Je crois qu'il a raison. Comme pour le référendum du 29 mai, il est clair que si nous étions partis perdants, le Non n'aurait pas gagné. Je pense que partir avec cet état d'esprit est de nature à bousculer les rapports de force à gauche, le paysage politique national et à créer une réelle dynamique.

samedi 10 juin 2006

Le Maire est un robot

"Allo, ici votre Maire"...en 4x3, le message accompagnant le visage souriant de Serge Lepeltier, annonce le sondage téléphonique qui sera réalisé auprès des Berruyers à partir du 12 juin. Publicité trompeuse (et coûteuse...combien pour les affiches?) puisqu'elle fait croire que le Maire sera en direct avec ses administrés, alors qu'il s'agira en fait d'une boîte vocale. C'est vrai que Serge Lepeltier a peu de temps à consacrer à la ville et à ses habitants. On ne peut pas être à la fois dans les Alpes pour dénoncer l'usage des canons à neige, à Toulouse pour défendre la réintroduction de l'ours dans les Pyrénées et à Bourges pour réellement s'entretenir avec les Berruyers. Difficile exercice que de rester Maire, tout en soignant sa campagne nationale dans la perspective de redevenir Ministre.

NB: le descriptif de l'opération est sur le site de la Gazette des communes. Voir le billet que j'ai déjà consacré à cette opération.

lundi 5 juin 2006

Bienvenue à Paulo, Djamilatou, N'Tutu

Samedi dernier a eu lieu la première série de parrainages républicains d'élèves sans papiers de notre département, organisés par le Réseau éducation sans frontières du Cher. Trois élèves, scolarisés dans des collèges ou lycées de Bourges ont été parrainés par Alain Raffesthain, Président du Conseil général du Cher, Michel Lévêque, Professeur retraité de l'école des Beaux Arts et Michèle Richard, militante d'une association de parents d'élèves. Ils ont ainsi été accueillis dans la république, grâce à une cérémonie menée par Daniel Godin, maire de Fussy. Cet événement, suivi par une cinquantaine de personnes, était émouvant et joyeux à la fois. Le prochain parrainage aura lieu samedi 10 juin à la Mairie de Graçay à 10h: Jean-Claude SANDRIER entre autre parrainera des élèves tchétchènes. Soyons nombreux, pour montrer notre attachement à l'universalisme des valeurs républicaines.

Calendrier

« juin 2006 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930

Catégories

    Suivez moi sur Twitter

    Derniers Commentaires

    Contact