Yannick Bedin - Conseiller municipal de Bourges

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 27 avril 2007

Revenir au "vote papier"

Les dispositions prises par le Maire de Bourges pour faciliter les opérations de vote le 6 mai prochain, ne me paraissent pas de nature à réellement redonner confiance aux électeurs. Le maintien des machines à voter, outre les doutes qui subsistent sur leur fiabilité, ne sont pas adaptées à une forte participation électorale. Je maintiens qu'il aurait fallu revenir au vote avec des bulletins en papier.

Non à la violence!

La ville de Bourges a connu pendant le Printemps de Bourges des actes d'une rare violence. Agressions, bagarres, dégradation, crimes (deux viols ont été commis) se sont déroulés dans les rues de notre ville. Des actes inacceptables, qui de surcroît, assombrissent ce qui aurait dû être une fête. De quoi s'interroger sur l'édition de l'an prochain et sur les mesures à prendre pour éviter que se reproduisent ce déchaînement de violence. Un comité s'est créé (voir le message ci-dessous) pour y réfléchir.

jeudi 26 avril 2007

Avec lui, le pire est certain


LE VRAI SARKOZY
envoyé par maphia

mardi 24 avril 2007

Deception et mobilisation

Je suis déçu du score de Marie-George BUFFET. Au terme d'une campagne intense, autour d'un projet fort, qui a mobilisé un très grand nombre de personnes, militantes ou non, Marie-George n'atteint pas le résultat de 2002. Je crois sincèrement qu'elle ne méritait pas cela.

C'est le vote utile qui a conduit à cette situation, renforçant la bipolarisation de la vie politique. La peur d'un nouveau "21 avril", le vote barrage contre Sarkozy, auront conduit les électeurs de gauche à voter pour la candidate socialiste dès le 1er tour. La dispersion du camp antilibéral, ses divisions, ont aussi restreint l'espace politique à la gauche du PS.

Le score de Sarkozy est très haut et je dois dire que je ne m'y attendais pas. Comment après cinq ans d'une droite déjà dure, qui a cassé les systèmes de protection sociale, la retraite, qui a été contestée dans la rue et dans les urnes, comment cette droite, dans sa version encore plus extrême, peut-elle être aussi forte au soir du 1er tour? Les thèmes développés par la droite, fondés sur la peur de l'autre et la suspicion généralisée entre les salariés, sur des valeurs rétrogrades, ont marqué des points. De quoi interroger la gauche sur la nécessité d'engager une vraie bataille idéologique pour refonder un projet qui pèse.

Pour l'heure, il y a urgence. Urgence à battre cette droite. Urgence à mobiliser pour faire barrage au danger Sarkozy. Le seul moyen, c'est l'utilisation du bulletin de vote Ségolène Royal le 6 mai prochain.

dimanche 22 avril 2007

L'attente

Quelques mots pour vous donner mon sentiment sur les opérations électorales qui se déroulent aujourd'hui. Je préside un bureau qui, comme l'ensemble de ceux de la ville, ne désemplit pas. Jusqu'à 45 minutes d'attente avant d'atteindre la fameuse machine à voter et quelques électeurs qui rebroussent chemin. La forte participation des électeurs ce matin révèle le caractère inapproprié de telles machines.

mercredi 18 avril 2007

Ne pas voter avec la peur

Dernier jour de campagne...on ressent de l'inquiétude chez certains électeurs de gauche.

Certains agitent la peur de l'extrême-droite pour inciter au vote dit "utile" à gauche.

La candidate du PS a toutes les chances de se retrouver au 2ème tour (en l'absence de candidats du MRC et du PRG). L'enjeu de dimanche est comme le rappelle Marie George BUFFET, de répondre à nos besoins, de donner un débouché et une expression dans les urnes à nos luttes de ces dernières années. C'est le seul enjeu de ce 1er tour. Ne pas exprimer cela dimanche, c'est reporter aux calendes grecques nos exigences en matières de services publics, de pouvoir d'achat, de libertés démocratiques. L'alliance souhaitée par certains dirigeants du PS avec la droite de Bayrou est le scénario qui risque bien de se réaliser, si une autre voie à gauche, antilibérale, ne s'ouvre pas dimanche avec le vote en faveur de Marie George BUFFET.

dimanche 15 avril 2007

Marie George BUFFET: le vote utile!

J'animais un débat public vendredi soir à la Chapelle d'Angillon. La discussion a essentiellement tourné autour du vote utile à gauche. Plusieurs intervenants s'inquiétaient que parmi leurs collègues, certains craignent une réedition du 21 avril 2002, et s'apprêtent donc à mettre dès le 1er tour, un bulletin Royal dans l'urne. Nous avons longuement discuté. J'ai principalement argumenté sur le fait que la situation en 2007 est radicalement différente de celle de 2002. Moins de candidats (notamment à gauche avec l'absence de Chevènement et de Taubira qui tous les deux soutiennent Royal), une droite sortante avec un bilan économique et social désastreux (casse des retraites, de l'assurance maladie...): autant d'éléments qui devraient assurer la présence au second tour de la candidate du PS. Nous avons échangé sur la nécessité de sanctionner la droite tout en faisant valoir ce que nous avons porté dans les luttes pour la retraite à 60 ans, contre la précarité du travail, pour les salaires, pour une autre Europe.

Et puis actualité oblige, avec les déclarations de Michel Rocard en appelant à une alliance du PS avec la droite de Bayrou, le débat s'est engagé sur la nécessité de peser à gauche. Seul le bulletin de vote Marie George BUFFET peut permettre d'y arriver. Pourquoi celui là et pas un autre? Parce qu'elle est la seule à gauche du PS, à souhaiter un rassemblement majoritaire (souhaité par l'ensemble des collectifs antilibéraux), pour appliquer au gouvernement, une politique antilibérale qui réponde aux exigences de justice sociale et d'une autre répartition des richesses. Les autres candidats sont dans une posture protestataire malheureusement stérile (la gauche dont rêve la droite pour reprendre le titre du Monde à propos de Besancenot).

Marie George BUFFET peut créer la surprise alors qu'une partie du PS, se fourvoie avec la droite centriste.

jeudi 12 avril 2007

Pour de l'info...

Dans son édition d'aujourdhui, la Nouvelle république "rend compte" de la réunion publique de soutien à Marie George BUFFET tenue hier à Asnières. Le journaliste, qui ne signe pas son papier, croit bon de faire remarquer que la moitié de l'assistance était composée de retraités! Une remarque qui pourrait paraître anodine, mais à y réfléchir, on se demande à quoi ça peut servir d'écrire cela?

mercredi 11 avril 2007

J-10: dernière ligne droite

Ces derniers jours, je n'ai guère eu le temps d'alimenter mon blog... La campagne électorale bat son plein sur le terrain. Présence sur les marchés de Bourges, mais aussi des Aix, d'Henrichemont ou d'Aubigny, visites diverses, participation à la manifestation à Ivoy-le-Pré contre la disparition du Centre de première intervention...

Et puis ce soir, réunion publique à Bourges aux côtés de Jean Claude SANDRIER et de Patrice COHEN SEAT, directeur de camapagne de Marie-George BUFFET: une réunion où il a été principalement question du vote utile. Un argument qui tend à confisquer le premier tour et à empêcher les Français de s'exprimer réellement sur ce qu'ils souhaitent. Jean-Claude SANDRIER a démontré que le principal danger du 22 avril prochain, c'est que rien ne change. Patrice COHEN SEAT pour sa part a souligné qu'il y aurait un paradoxe à ce que les Français, qui se sont mobilisés par millions contre la politique de Raffarin, contre la Constitution européenne ou contre le CPE, ne se servent pas de leur bulletin de vote pour faire valoir ce qu'ils veulent. Le vote Marie George BUFFET s'impose comme étant le plus utile pour prolonger les mobilisations de ces dernières années. De la rue aux urnes...

Ecoutez le podcast de Patrice COHEN-SEAT

lundi 9 avril 2007

En grève de la faim

Depuis maintenant quatre jours, un homme fait la grève de la faim devant l'entrée de la mairie de Bourges. Il est en conflit avec la municipalité dans une affaire qui l'oppose à son locataire, commerçant, qui refuse de se mettre aux normes en s'équipant de bacs de dégraissage: conséquence, sa cave est insalubre.

J'ai témoigné de mon soutien à cet homme et à son épouse. Franchement, je ne comprends pas qu'il faille en arriver à de telles extrémités pour tenter de se faire entendre. Aucun élu de la majorité municipale ne s'est déplacé pour le rencontrer et tenter de trouver une solution. Où est le dialogue? Où est la concertation?

samedi 7 avril 2007

Candidat

J'ai été désigné par les militants de mon parti mercredi dernier pour être candidat aux élections législatives de juin prochain, sur la 1ère circonscription du Cher (Bourges-Aubigny-Sancerre). C'est une sacrée responsabilité. Je l'aborde avec la volonté de rassembler les électeurs du monde du travail, qui a tant souffert depuis cinq ans. Mon objectif: battre la droite et faire gagner une gauche de courage, qui ose s'attaquer au pouvoir financier et aux politiques libérales.

mardi 3 avril 2007

Réunion publique de soutien à Marie-George Buffet

Je participe mercredi 4 avril à 18h30 à une réunion de soutien à Marie-George BUFFET dans le quartier de Pignoux, aux côtés de Maxime CAMUZAT, 1er vice président du Conseil général du Cher, et de Jean-Michel GUERINEAU, vice-président du Conseil régional et conseiller municipal de Bourges. Cette réunion aura lieu salle polyvalente de l'école de Pignoux (entrée rue Charlet). J'espère vous y rencontrer.

Hommage à Guy Môquet au meeting de Bercy

Ce fut l'un des moments les plus émouvants du meeting de Marie George dimanche...et la plus belle réponse à la honteuse récupération par Sarkozy, du jeune patriote communiste Guy Môquet.

Read next

lundi 2 avril 2007

Meeting de Marie George BUFFET: un grand moment

Bercy, dimanche 1er avril, avait lieu un meeting national de Marie-George BUFFET. A parcourir les journaux télévisés et la presse quotidienne, on ne peut pas dire que les média ont été à la hauteur de l'événement. Je ne suis pas sûr de m'habituer un jour à ce traitement si partial de l'information: et une fois de plus, le service public de l'audiovisuel s'est illustré. Mais bon...

J'y étais, avec 15000 personnes dans une salle bondée, rouge et arc-en-ciel, couleur de la gauche populaire et antilibérale. Une foule jeune, enthousiaste et bruyante, une foule colorée à l'image du monde et de la France. Je ne vous raconterai pas les trois heures passées à Bercy. Vous pourrez vous reporter au site Bellaciao ou au site de Marie George BUFFET. Je m'arrêterai sur quelques moments forts simplement. D'abord l'entrée des salariés en lutte, qui sont montés sur scène. J'ai apprécié les témoignages de syndicalistes français ou européens, les interventions de personnalités politiques et syndicales de toute l'Europe venues soutenir Marie George, le soutien du Président bolivien Evo Morales qui s'était fait représenter, des féministes, la lettre d'Aminata Traoré, la diffusion du film "Laissez les grandir ici" réalisé par des cinéastes qui soutiennent la lutte du RESF. J'ai été ému par la lecture à plusieurs voix (deux jeunes communistes et Odette qui fut sa fiancée) de la lettre de Guy Môquet, ce jeune communiste de 17 ans fauché par les nazis. Et puis bien sûr, il y a eu le grand discours de Marie George BUFFET et notamment son appel à ne pas céder à la pression du prétendu "vote utile".

Il reste vingt jours d'ici le premier tour. Et je suis motivé comme jamais pour qu'une autre voie à gauche s'ouvre...Au travail!

Calendrier

« avril 2007 »
lunmarmerjeuvensamdim
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30

Catégories

    Suivez moi sur Twitter

    Derniers Commentaires

    Contact