Yannick Bedin - Conseiller municipal de Bourges

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 17 juillet 2008

Délire municipal

Le Berry républicain relate dans son édition d'aujourd'hui, la visite dans le quartier de la Chancellerie de deux représentants de la majorité municipale venus se pencher au chevet des commerçants du centre commercial. Boulangerie fermée, épicerie qui met la clé sous la porte, fermeture annoncée du Champion...le quartier se meurt. Les deux représentants de la majorité, dont Philippe Bensac, adjoint aux nouvelles technologies (!), accusent la gauche d'être responsable de la situation actuelle des quartiers Nord.

Faut-il rappeler à ces deux histrions que la gauche ne dirige plus la ville depuis 13 ans? Que le Plan de renouvellement urbain conduit par Serge Lepeltier a entraîné des fermetures de commerces et de classes en nombre? Les conséquences humaines et sociales du PRU éclatent au grand jour. Mais ça, il est difficile pour les deux élus UMP de l'admettre. Ceux ci préfèrent faire une diversion grossière dont personne finalement n'est dupe.

Sous la municipalité dirigée par Jacques Rimbault puis par Jean-Claude Sandrier, les quartiers Nord vivaient. Certes, les difficultés existaient, liées aux problèmes du chômage et de la précarité. Mais la vie associative était développée et beaucoup plus dense que dans n'importe quel autre quartier de Bourges. Leurs habitants étaient respectés. Jacques Rimbault puis Jean-Claude Sandrier ont toujours été attentifs à ces quartiers. On leur doit les principales réalisations.

Une question me vient à l'esprit. Le Maire a-t-il téléguidé la sortie de ces deux élus de sa majorité ou bien, de plus en plus absent, perdrait-il le contrôle de son équipe?

Face à la révolution conservatrice

La droite va vite, très vite. Saignée dans l'emploi public, allongement du temps de travail, privatisation de GDF en attendant celle de la Poste, atteintes aux libertés, présidentialisme inscrit dans le marbre de la constitution... en quelques jours les mauvais coups pleuvent et rien ne semble pouvoir les arrêter.

Sarkozy pratique la technique de l'asphyxie en ouvrant plusieurs fronts à la fois. Les syndicats semblent incapables d'organiser une riposte d'ensemble et d'envergure. Certes il y a bien des résistances, mais elles ne sont jamais couronnées de succès.

L'absence de perspectives politiques pèse lourd dans ce contexte. Elle ouvre un boulevard à la révolution conservatrice menée par le pouvoir en place et lui laisse les mains libres. La gauche est atone et aphone. Chaque parti prépare son congrès, dans l'indifférence générale. Il faut dire qu'il y a de quoi. Le PS est englué dans une course de personnalités, le PC est en pleine crise identitaire, les Verts ont disparu, la LCR tente de rafler la mise en construisant un NPA dont elle gardera la maîtrise...le paysage est bien morne à gauche. En dehors des partis progressistes, c'est pas mieux. Où en est Attac et le mouvement altermondialiste?

La gauche dans toutes ses composantes a perdu la bataille idéologique au profit d'une droite décomplexée. Elle a renoncé à ses notions fondatrices de propriété sociale, s'est fondue dans l'économie de marché, a oublié la lutte de classes comme moteur de l'histoire et fait de l'intégration aux institutions de la Vème République un but en soi. A partir de là, les réponses proposées sont inaudibles et peu mobilisatrices.

Le philosophe Slavoj Zizek déclarait il y a peu Au fond, ils,-les partis de gauche-, acceptent, sans questions, le capitalisme. Ils se contentent de revendiquer un peu plus de « tolérance », un peu plus de « justice ». Mais est-ce que le capitalisme global à visage humain est l’horizon final de la gauche ?; c'est là tout le problème.

Cette réflexion sera le fondement de la contribution que je prépare dans le cadre du prochain congrès du PCF. Dès à présent, vous pouvez suivre les débats qui traversent la réflexion des communistes sur Alternative Forge.net.

mercredi 9 juillet 2008

Respect de la parole donnée

Le Président Sarkozy s'apprête à extrader Marina Petrella, ancienne activiste des Brigades rouges italiennes, réfugiée en France. Marina a refait sa vie en France, accueillie comme des centaines d'Italiens d'extrême gauche à qui François Mitterrand, fraîchement élu président, avait promis l'asile en échange du renoncement à la lutte armée. Sarkozy revient sur la parole donnée en livrant ces réfugiés au gouvernement italien. Il plaide la grâce en faveur de Marina, aujourd'hui malade mais veut l'expulser. Ceux qui souhaitent que la France maintienne sa tradition d'asile et honore sa promesse peuvent signer l'appel suivant: Soutien à Marina Petrella.

dimanche 6 juillet 2008

C'est les vacances!

Au terme d'une année bien chargée, les vacances sont les bienvenues. Les billets sur ce blog vont s'espacer, mais je n'hésiterai pas à intervenir si l'actualité locale l'exige.

Cette dernière semaine a été particulièrement bien remplie.

La fête du Parti communiste de Bourges samedi 28 juin a été pour moi l'occasion de rappeler le sens de l'engagement communiste. Oui les valeurs de solidarité, d'émancipation, de partage sont bien le fondement de notre engagement que certains feignent d'ignorer dans le débat qui agite le PCF en cette préparation de 34ème Congrès. J'ai réaffirmé la nécessité d'un PCF qui allie dans son projet, justice sociale et liberté, développement économique et développement durable. Un PCF que je souhaite rassembleur pour travailler durablement avec les forces de progrès: syndicalistes, féministes, altermondialistes, écologistes...

Après le Conseil municipal de vendredi dernier, c'est le Conseil communautaire de Bourges Plus qui s'est réuni lundi. L'Agglo...un pachyderme endormi, où règne un consensus poli. C'est vraiment l'impression que cela me fait depuis que j'y siège en tant que conseiller communautaire. J'ai fait la proposition de constituer des groupes politiques. Réponse du Président Tanton: la logique du territoire doit primer sur les logiques politiques. Comme si les décisions prises n'étaient pas politiques en matière de fiscalité, d'aménagement, d'eau et d'assainissement, de logements... Je pense qu'on ne sortira de l'unanimisme de façade, derrière lequel se cache souvent la défense de son propre clocher, qu'au prix d'un positionnement cohérent des uns et des autres sur le fond politique. De même, je crois que c'est la condition pour intéresser nos concitoyens aux réalisations de l'Agglo.

Enfin comment ne pas évoquer la libération d'Ingrid Bétencourt. C'est une immense joie et un soulagement que je ressens, comme beaucoup de Français. Mais j'avoue être gêné par le concert de louanges fait au Président Uribe, dont le régime liberticide et criminel se trouve conforté par cette libération. Je vous invite à découvrir le site de l'opposition démocratique colombienne pour mieux comprendre les enjeux de ce pays et faire la vérité sur ce régime corrompu.

Bonne vacances à tous.

Calendrier

« juillet 2008 »
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Catégories

    Suivez moi sur Twitter

    Derniers Commentaires

    Contact