Yannick Bedin - Conseiller municipal de Bourges

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 28 septembre 2008

Fusion NR/BR?

La rumeur d'un rachat du Berry républicain par la Nouvelle République enflait ces derniers jours. L'Agitateur s'en fait l'écho dans un de ses derniers billets.

Il y a de quoi être inquiet pour le pluralisme de l'information. L'information politique risque de faire les frais de ces restructurations. En effet, l'existence de deux journaux locaux permet une information plus complète: ainsi, ce qui n'est pas forcément traité par l'un des journaux peut l'être par l'autre.

Je m'en suis rappelé cette semaine à l'occasion de divers points de presse ou initiatives organisés par le PCF ou ses élus. Ainsi, seul le Berry a couvert la conférence de presse du groupe communiste du Conseil général mardi matin (la NR n'étant pas venue arguant que la veille un point de presse avait été organisé par la Section de Bourges du PCF!). Les lecteurs de la NR n'auront rien su du rassemblement pour le pouvoir d'achat organisé à Bourges par le PCF vendredi soir; il fallait lire le Berry samedi matin pour apprendre que cette initiative s'était tenue devant la Préfecture du Cher.

Ces quelques exemples montrent à quel point il est vital pour l'information et la démocratie locale de voir coexister deux quotidiens.

vendredi 26 septembre 2008

Succès du rassemblement ce soir

Plus d'une centaine de personnes ont répondu à l'appel du PCF à Bourges, pour exiger une hausse des salaires, des retraites et des minima sociaux.

Un rassemblement offensif et fermement anticapitaliste, auquel s'étaient joints quelques représentants du PS et de la LCR. Un millier de signatures sur des pétitions exigeant l'augmentation des salaires a été remis en préfecture.

La bataille pour les salaires continue.

POUVOIR D'ACHAT

Cette fin de semaine sera marquée en France par des rassemblements en faveur de la hausse du pouvoir d'achat.

A Bourges, c'est ce soir que seront remises les pétitions recueillies par les militants communistes toute la semaine sur les marchés et aux portes des entreprises.

RASSEMBLEMENT A 18h devant la Préfecture.

Venez nombreux!

jeudi 25 septembre 2008

Lahitolle

J'étais à l'inauguration de la Salle d'armes, au cœur du canton 2 de Bourges. Ce bel ensemble tout entier dévolu à la formation supérieure est un atout incontestable pour le développement universitaire de Bourges et du Cher.

Le Conseil général qui en a pris la maîtrise d'ouvrage, a eu un rôle décisif pour ne pas laisser s'envoler les fonds européens qui permettaient d'envisager la rénovation de ce bâtiment. C'est ce qu'a rappelé avec justesse le Président Rafesthain.

On est loin encore d'un technopôle véritable sur le site Lahitolle mais gageons que cette réalisation booste ce projet vital pour la ville

mercredi 24 septembre 2008

La fête des associations à l'agonie?

De l'avis de tous, il y avait moins de monde à la fête des associations dimanche. Ce rendez vous traditionnel de la rentrée à Bourges, aurait pâti pour certains, du beau temps et de la concurrence des journées du patrimoine.

Je crois surtout que cette belle fête n'a pas été préparée avec beaucoup d'enthousiasme par la ville. L'absence d'affichage municipal pour l'annoncer comme les autres années (baisse du prix de la cantine oblige) comme l'inauguration en coup de vent par le maire, témoignent d'un manque d'intérêt certain de la municipalité pour la vie associative.

Les associations ont pourtant besoin d'un soutien constant car elles sont un élément de la vie sociale irremplaçable.

dimanche 21 septembre 2008

Sénatoriales: on prend les mêmes...

Les résultats des élections sénatoriales dans le Cher sont consultables ICI.

Pas de surprise. Le mode de scrutin permet une sur représentation des élus des petites communes, souvent plus conservateurs: c'est donc la droite qui remporte ce scrutin avec Messieurs Pointereau et Pillet. Oui oui, cette même droite qui supprime les bureaux de poste, ferme des classes dans les communes rurales ou les quartiers de nos villes, étouffe les collectivités locales...

Le score des candidats soutenus par le PCF est à noter. A gauche, François Dumon arrive second derrière Pascal Méreau qui le distance au premier tour d'une vingtaine de voix.

Je m'interroge sur les résultats.

Étonnant l'écart important qui sépare les deux candidats socialistes.

Thierry Vinçon n'arrive pas à percer alors qu'il pouvait prétendre sur son nom réunir les grands électeurs du Sud du département.

Confirmation que les élections sénatoriales ont plus à voir avec la cuisine électorale qu'avec la démocratie.

samedi 20 septembre 2008

Acharnement contre la famille Boudouani

A l'heure où j'écris ces lignes, une expulsion est en train de se produire. Il s'agit de celle de Manel Boudouani.

Elle avait été autorisée à rester en France avec sa sœur, son frère et sa mère comme tous les jeunes scolarisés issus de familles sans papier, à la rentrée 2005. Le père avait malheureusement été expulsé vers l'Algérie. C'était à l'époque une victoire du RESF qui faisait dans le département du Cher, ses premiers pas. La famille vit depuis dans le Loiret. Aujourd'hui Manel est majeure et on l'expulse vers un pays qu'elle ne connaît plus depuis plusieurs années.

L'adolescence des deux jeunes filles aura été gâchée par un acharnement administratif singulier et scandaleux. La famille est déchirée, ballotée au gré des politiques d'immigration, victime des calculs égoïstes.

C'est humainement scandaleux et politiquement inepte.

Voir les articles publiés sur cette famille en octobre 2005:

Article 1

Article 2

Edvige: pour le retrait total

Edvige a du plomb dans l'aile. La formidable mobilisation des opposants à ce fichier de renseignement, fait fléchir le Président Sarkozy. Les quelques concessions qu'apporteraient la droite (abandon des données sur l'orientation sexuelle ou la santé) à ce projet, n'enlèvent rien à sa nocivité. Le fichage dès l'âge de treize ans serait maintenu par exemple. La pénalisation et la criminalisation de la jeunesse marque un recul de civilisation.

C'est dans l'air du temps que d'agiter les peurs. Et l'air du temps n'est pas bon. A mesure que les services publics reculent, que les solidarités collectives s'étiolent sous les coups de boutoir des politiques libérales, se met en place une société policière dans laquelle la répression tient lieu de réponse aux désordres créés par le libéralisme.

La pétition électronique continue jusqu'au retrait total. Vous pouvez la signer en ligne ICI.

vendredi 19 septembre 2008

La colère

J'étais hier soir, aux côtés de Jean Claude SANDRIER et de Jean Michel GUERINEAU au Hameau de la Fraternité pour une réunion publique concernant les problèmes du quartier.

Nombre des présents se sont dits abandonnés par la municipalité: fermeture des commerces, insécurité, problème de logements, de pouvoir d'achat, de liaison de bus...

A entendre ces témoignages, je me dis que le Maire et bon nombre de responsables politiques de droite ignorent, ou feignent d'ignorer, ce que vivent certains habitants des quartiers dits populaires. Le désastre humain du PRU, éclate au grand jour avec la disparition des commerces de proximité, laissant nombre de personnes dans le plus grand désarroi.

A cela s'ajoutent les difficultés quotidiennes liées aux petites retraites, aux faibles salaires. Des difficultés aggravées par le recul des services publics: santé, école, énergie, transports...

Comment transformer cette colère en espoir de changement pour changer durablement les choses dans ce pays?

Je vous donne rendez vous au rassemblement organisé par le PCF, vendredi 26 septembre à 18h devant les grilles de la Préfecture de Bourges, pour demander la hausse des salaires, des retraites et des minima sociaux permettant à chacun de vivre...tout simplement.

mercredi 17 septembre 2008

Sénatoriales: c'est dimanche!

Je ne suis pas un grand fanatique de la haute assemblée. Celle-ci, rappelons le, a été créée pour contrer une assemblée, nationale celle la, directement élue par le peuple, au suffrage universel, dont la bourgeoisie s'est toujours méfié.

Le Sénat, longtemps cénacle de vieillards cacochymes, de notables provinciaux, s'est peu à peu transformé avec l'introduction de la proportionnelle et de la parité dans les départements les plus peuplés. Il s'est rajeuni. Bien sûr, il reste à droite; il y a peu de chances pour que cette réalité change.

Dans le Cher, les "grands électeurs" voteront dimanche au scrutin uninominal. Pas de parité, des candidats de droite bien ancrés (et qui se gardent bien de revendiquer le bilan catastrophique du gouvernement pour les communes), le paysage semble immuable.

Je vais voter pour François Dumon, Vice Président du Conseil régional et maire-adjoint de Vierzon, et sa suppléante Marie-Christine Baudouin, Conseillère régionale d'un part, Denis Durand, Maire de Bengy, et sa suppléante Marie Laure Michalet, Conseillère municipale de Marseille les Aubigny et conseillère générale suppléante de Serge Berthelot d'autre part. Ce sont les seuls à avoir fait de la parité une exigence.

Il sont porteurs d'un projet de défense et de développement du territoire, basé sur les services publics, le développement durable et l'emploi.

Ce sont de surcroît, les seuls candidats de rassemblement à gauche, fidèles à la démarche engagée par la Majorité départementale en mars dernier et qui a permis de conserver à Gauche le département. Ils sont soutenus par le PCF, le MRC et par des élus de différentes sensibilités comme Roger Ledoux, Maire de Parassy ou Michèle Rivet, Maire de Marçais.

Exposition

Allez découvrir l'exposition Regards parallèles du photographe Michel ZOLADZ aux Archives départementales du Cher. Vous y découvrirez d'abord de magnifiques pièces d'archives, parfois très anciennes comme cette acte de donation de Béatrice d'Issoudun du Xème siècle, ou insolite comme cette lettre de dénonciation de 1943.

Leur exposition au grand public est une première. Chacune fait l'objet d'une interprétation photographique de Michel Zoladz qui pose son regard d'artiste sur ces documents. Le tout dans une scénographie subtile.

C'est une manière originale de faire découvrir le patrimoine et la création contemporaine. Souhaitons à cette exposition le succès qu'elle mérite.

dimanche 14 septembre 2008

L'Humanité, tout simplement

Je reviens de la Fête de l'Huma. Ce sera à n'en pas douter un grand cru. Beaucoup de monde dans les allées, les stands et les débats. Magnifique concert de Bashung samedi soir, d'une grande exigence poétique.

Et puis partout l'humanité. Le journal bien sûr, indispensable dans un paysage médiatique presque entièrement aux mains des grands groupes financiers. Mais aussi cette humanité, populaire et bigarrée, qui parle toutes les langues et avec tous les accents. Une humanité qui lutte pour un autre avenir et qui prend ses rêves au sérieux pour les concrétiser. Bravo aux militants qui n'hésitent pas à sacrifier leur temps pour faire vivre la plus grande fête de France (mention spéciale à ceux du Cher).

Je ne peux m'empêcher de revenir sur la petite polémique qui semble avoir émaillé les actualités audiovisuelles consacrées à la Fête de l'Huma. Besancenot a-t-il été boudé par la direction du PCF? Voilà bien une question des plus centrales. La LCR était pourtant bien présente, avec son stand et son leader, comme d'autres forces progressistes. On se demande bien qui a pu lancer cette polémique et dans quel but la reprendre en boucle? On se demande pourquoi aussi, certains journalistes qui semblaient s'indigner de cette prétendue absence, ne s'interrogeaient pas sur celle de Marie George BUFFET ou de tout autre dirigeant du PCF sur leurs plateaux TV ou dans leurs studios depuis des mois, plus fréquentés par le porte parole de la LCR que par celle du PCF?

La plupart des médias ont gaspillé leur temps à jouer les perroquets. Peu ont tendu leurs micros aux représentants de peuples en lutte (Vénézueliens, Cubains, Palestiniens, Algériens...), à ces communistes de la RATP ou de la SNCF qui tenaient des stands,... C'est vrai que les luttes, c'est moins people, moins glamour et moins vendeur.

vendredi 12 septembre 2008

Fête de l'Huma: c'est parti!

La Fête de l'Huma commence. Un bon moment en perspective, histoire de recharger les batteries pendant trois jours, entre débats, concerts et expositions. Un bon moyen aussi d'échapper au matraquage médiatique autour de la visite papale.

Cette année encore, les communistes du Cher ont leur stand. Depuis plusieurs jours déjà, des camarades du département œuvrent à son installation. J'y travaillerai la journée de samedi avant de filer au Concert d'Arno, de Bashung et des Babyshambles. Je vous invite si vous êtes sur place, à venir découvrir nos produits régionaux et à nous rencontrer autour d'un verre de Sancerre ou de Menetou.

Bonne fête!

jeudi 11 septembre 2008

Recours

Je respecte bien entendu la décision rendue ce jour par le Tribunal administratif d'Orléans qui a rejeté mon recours.

Ce jugement ne rend pas pour autant les machines à voter plus fiables. Le "recomptage" des voix, en cas de score serré, demeure impossible comme dans le cas de l'élection du 9 mars dernier. Comme l'attestent des chercheurs en informatique, les erreurs sont plus fréquentes et plus importantes avec les machines à voter qu'avec le vote papier et les risques de confusion pour l'électeur plus grands. Je note que des villes y ont renoncé pour ces raisons (Grenoble, Sceaux, Saint Denis...), de même que certains pays comme la Hollande.

En tout cas je remercie toutes celles et tous ceux qui m'ont soutenu depuis plusieurs semaines. Je reste, comme conseiller municipal de Bourges, au service des habitants du canton 2 et de tous les Berruyers.

Bourges, le 11 septembre 2008

mercredi 10 septembre 2008

Convergences

Je discutais hier avec une amie engagée dans le mouvement altermondialiste. Nous faisions les mêmes constats sur la situation: face au rouleau compresseur libéral, la riposte peine à s'organiser. La dispersion fatigante des initiatives syndicales et l'absence de perspectives à gauche, pèsent sur l'ensemble du mouvement social.

Et pourtant, il y a des résistances comme celle menée à l'école Jean Macé à Bourges, par les enseignants et les parents d'élèves opposés à la fermeture d'une classe. Ils appellent à participer au rassemblement organisé par des syndicats d'enseignants et des parents d'élèves, demain soir à 18h30 place Cujas à Bourges pour défendre le service public de l'Education nationale. J'y serai et je vous invite à y venir nombreux.

lundi 8 septembre 2008

Aux communistes morts pour la Libération

A l'occasion de l'anniversaire de la Libération de Bourges, le PCF a rendu hommage à ses morts. Voici le discours que j'ai prononcé devant la stèle de la Fédération du Cher du PCF, ce soir à Bourges, lors de la commémoration en l'honneur des communistes du Cher morts pour la libération de la France.

Read next

jeudi 4 septembre 2008

Vote électronique

Retour sur un article publié le 24 juillet dernier par le Berry républicain concernant les machines à voter. Il traite des conclusions d'une étude menée par Chantal Enguehard, chercheuse au Laboratoire d'informatique de Nantes-Atlantique, portant sur la fiabilité du vote électronique. Après l'étude de 700 procès verbaux de plusieurs scrutins, dans plusieurs villes, dont Bourges et Saint Amand, le constat est sans appel: il y a plus d'erreurs avec les machines à voter qu'avec le vote traditionnel.



Les différences entre émargements et votes perdurent après plusieurs scrutins. Pour le premier scrutin électronique, lors de l'élection présidentielle, on a constaté que cela existait, ok. Mais aux municipales, et après plusieurs scrutins réalisés de la même manière, il n'y a pas d'amélioration. Les vendeurs de machines ont dit aux mairies que c'était plus précis. Mais on ne peut rien vérifier. J'imagine, poursuit Chantal Enguehard, le désarroi des présidents de bureau de vote quand il y a un écart entre votes et émargements. Et ça va parfois jusqu'à une différence de dix. Avec une urne, quand il y a un problème, cela se voit. Avec une machine, qui peut voir s'il y a un problème ? Qui peut dire s'il y a un problème ? Le plus gros risque que nous avons est de dire que les erreurs sont humaines, alors que rien ne permet de le dire. conclue Chantal Enguehard.

Après l'abandon par la Hollande des machines à voter, les mêmes que celles utilisées à Bourges, la question du retour au vote papier est plus que jamais posée dans notre ville.

Nous aurons l'occasion d'en reparler après l'audience du Tribunal administratif d'Orléans du 11 septembre prochain qui examinera le recours en annulation de l'élection cantonale du canton 2 que j'ai engagé.

Pour en savoir plus:

Éthique citoyenne

Ordinateurs de vote

mardi 2 septembre 2008

Tendances

C'est hier soir qu'avait lieu la rentrée des communistes du département. Elle a réuni une centaine de militants. Au menu des discussions: l'offensive de la droite, le pouvoir d'achat, les menaces qui pèsent sur le Cher (fermeture de l'entreprise Doux dans le Sud du département, fragilité des collectivités locales, casse des services publics...), la situation internationale et le Congrès du PCF (qui doit se tenir en décembre prochain).

J'ai ressenti une certaine difficulté à envisager des perspectives: il faut dire que l'état de la gauche, au lendemain des diverses universités d'été des principaux partis, ne laisse pas d'interroger.

Il y a pour moi, un seul impératif dans cette période: celui de repenser la transformation sociale. Vaste chantier! Il ne saurait se réduire à la question du leadership à Gauche et à la bataille de chiffonniers à laquelle il nous a été donné d'assister à la Rochelle. Il dépasse très largement la question des alliances et des tactiques. Il passe à mon sens par le réinvestissement de la lutte idéologique pour rendre crédible et solide la construction d'une société où les besoins de tous soient satisfaits et non pas ceux d'une minorité. J'ai défendu l'idée dans cette assemblée générale, que le PCF a vocation à jouer ce rôle. A condition d'être plus clair dans ses analyses et ses propositions.

Dans la préparation de son Congrès, je pointe des faiblesses qui n'aideront pas à mobiliser les énergies. En premier lieu, la discussion sur un texte unique. Je doute qu'en utilisant cette méthode, nous puissions avancer sur la voie de l'émergence d'une alternative et d'une espérance de changement, à moins que ce texte n'offre des options et des scénarios entre lesquels les militants pourront choisir.

Je suis convaincu que l'heure est venue de changer l'organisation du PCF. Il existe dans ce parti des tendances. Elles s'expriment dans les médias, se confrontent dans des textes et des appels divers. Mais elles n'existent pas statutairement. En gros nous cumulons les inconvénients des tendances (paralysie de l'organisation, confiscation du débat et des décisions) sans en avoir les avantages (réactivité des adhérents, clarté des décisions et des choix). Je pense que nous aurions tout intérêt à les officialiser pour irriguer l'ensemble du PCF de débats qui pour l'instant, échappent à l'ensemble des militants.

Je crois qu'une telle "révolution" est nécessaire; elle permettrait de clarifier les règles démocratiques de notre organisation et de rendre les adhérents à même de choisir une position majoritaire. Le monolithisme tout comme l'anarchie, mènent à l'immobilisme. Nous en faisons la cruelle expérience.

J'en appelle à faire preuve d'audace pour rompre avec cette tradition du texte unique héritée du passé, et j'ose le dire, de la période stalinienne et post stalinienne.

Calendrier

« septembre 2008 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930

Catégories

    Suivez moi sur Twitter

    Derniers Commentaires

    Contact