Yannick Bedin - Conseiller municipal de Bourges

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 31 janvier 2009

Un nouveau regard?

J'étais hier soir à Orval pour les voeux de la section du PCF de Saint-Amand. Invité au titre de mes responsabilités fédérales, j'ai prononcé un discours après celui de Françoise Winckler, Conseillère régionale, et d'Alexandre Stirer-Choubrac, nouveau secrétaire de la section.

Au lendemain de la grève du 29 janvier, j'ai trouvé une grande combativité dans l'assistance nombreuse.

L'analyse du capitalisme, la lutte de classes, les perspectives de changements radicaux de la société trouvent un nouvel écho. Le communisme même, si longtemps dénigré au point qu'il pouvait encore filer des complexes à certains militants ou élus il y a peu, est je le pense, à l'ordre du jour. Il suscite un intérêt nouveau à en juger par l'affluence que l'on constate dans les initiatives du PCF. Il faut dire que les événements, la crise en particulier, donnent raison à ceux qui rêvent de construire une société de partage et d'appropriation par tous des biens communs.

Je livre à votre lecture le passage suivant tiré de l'autobiographie du poète et cinéaste Pier Paolo Pasolini (l’Autobiographie à la moviola)

Comment suis-je devenu marxiste ?

Eh bien… j’allais parmi les petites fleurs blanches et bleues du printemps,

Celles qui naissent tout de suite après les primevères,

- et un peu avant que les acacias ne s’alourdissent de fleurs,

odorantes comme la chair humaine, qui se décompose à la chaleur sublime de la plus belle saison –

et j’écrivais sur les rivages de petits étangs

en compagnie des fils de paysans

qui se baignaient innocemment

(car ils étaient impassibles devant leur vie

alors que je les croyais conscients de ce qu’ils étaient)

j’écrivais les poèmes du Rossignol de l’Eglise catholique :

cela se passait en 1943 ;

en 1945 ce fut autre chose.

Ces fils de paysans, ayant un peu grandi,

S’étaient mis un jour un foulard rouge au cou

Et avaient marché

Vers le chef-lieu du canton, avec ses portes

Et ses palais à la vénitienne.

Je compris alors qu’ils étaient journaliers

Et qu’il y avait donc des patrons.

Je choisis le parti des journaliers et je me mis à lire Marx.

jeudi 29 janvier 2009

Puissante mobilisation

La manif et la grève d'aujourd'hui fera date. A Bourges, un grand nombre de manifestants se demandaient bien combien nous étions: 6000 non, 8000, va pour 10 000?

En tout cas nous étions très nombreux: lycéens, étudiants, salariés, retraités, à ne pas vouloir payer la crise pour les capitalistes.

Beaucoup de têtes nouvelles en tout cas, tous les syndicats, et même la fédération du Cher du PS qui avait rassemblé plusieurs dizaines de militants sous sa banderole. Les militants communistes ont manifesté aux côtés de leurs collègues de travail ou dans leurs syndicats.

Il faudra sûrement d'autres mobilisations pour faire plier cette droite arrogante. Comme tous les communistes, j'en serai évidemment.

mardi 27 janvier 2009

Succès des voeux du PCF

Une centaine de personnes ont assisté à la cérémonie de vœux organisée par la section de Bourges du PCF hier soir. Entouré des membres du comité de section, en présence du secrétaire de section du PS de Bourges, Pierre Dedet, de Joelle Chauveau, représentante des Verts, de Michel Fraize du M'PEP, du bureau de l'APEIS, de nombreux syndicalistes, de responsables associatifs, j'ai prononcé le discours que je reproduis ci dessous.

Read next

dimanche 25 janvier 2009

Voeu de la section de Bourges du PCF

J'espère vous retrouver lundi soir à 18h aux vœux de la Section de Bourges du PCF au Moulin de la Voiselle. Européennes, riposte à la crise du capitalisme, municipales seront au menu entre autre.

Un acte citoyen

Michelle Rivet, Maire de Marçais, a procédé hier samedi au parrainage républicain de deux familles privées de papiers. Je suis le parrain de l'une d'elle. Cet acte symbolique est essentiel aujourd'hui. Il exprime le refus de citoyens et d'élus, de la logique inhumaine qui prévaut dans la gestion des situations de familles ayant fui leur pays.Il fait vivre les valeurs républicaines si souvent bafouées. Rappelons que plusieurs de ces familles dans le Cher sont toujours privées de repas au Cada de Bourges.

Retrouvez les photos de la cérémonie d'hier: ICI

samedi 24 janvier 2009

Une solution politique

Nous étions une petite centaine dans le froid et la pluie cet après midi, rassemblés en solidarité avec les Palestiniens. C'est peu; c'est moins que les semaines passées. Comment interpréter cette petite affluence?

Le cessez le feu a certainement fait retomber les motivations. Passée l'émotion, beaucoup ne voient peut être plus les raisons de se mobiliser. Et pourtant! Tout reste à faire car la situation à Gaza est pire qu'avant: la misère est accentuée par le déluge de feu sur le petit territoire, le blocus est toujours en vigueur. Aucune solution politique n'est en vue et la haine de chaque côté s'est aiguisée.

Raison de plus pour faire entendre la voix de celles et ceux qui veulent qu'on en finisse avec ce conflit. La seule manière est la création d'un Etat palestinien dans les frontières de 1967 comme l'exigent les résolutions de l'ONU, aux côtés d'un Etat israélien. Pour cela, la mobilisation doit continuer pour une issue politique, la seule qui vaille.

Premier conseil municipal mensuel

Hier soir avait lieu le premier conseil municipal mensuel. En une heure et demie, c'était plié. Le Maire n'a fait aucune déclaration liminaire; Irène Félix et moi non plus.

Quelques remarques. Les échanges ont été plus réactifs et ont permis d'approfondir certaines délibérations. Le public, curieusement était moins nombreux qu'à l'accoutumée.

Pour ma part, je suis intervenu à propos des conseils de quartiers. Le Maire avait choisi de modifier leur composition pour laisser une place au conseiller de la troisième liste. Cette modification à la marge certes, montre que rien n'est figé dans l'organisation de ces conseils confiée à une société privée. Ainsi ai je plaidé pour que l'on revoit le découpage de certains grands quartiers, notamment celui allant du Centre-Ville à l'hôpital. C'est une demande qui s'est exprimée dans les réunions de présentation à la population. Le maire a répondu qu'on verrait...

Ma deuxième intervention portait sur le passage à l'agglomération du ramassage des ordures ménagères. Je suis revenu sur le rapport produit par la médecine du travail, daté de 2003, qui soulignait la pénibilité et les dangers pour la santé qu'encoure le ripeur lorsqu'il est seul derrière le camion. J'ai demandé que le passage à l'agglo du ramassage des ordures ménagères soit l'occasion d'exiger des entreprises de mettre deux ripeurs par camion. Fin de non recevoir du maire qui s'abrita derrière le surcoût que représenterait un tel dispositif. La logique libérale de toujours pressurer les salariés, de baisser les coûts pour tirer au plus bas les prix et remporter un marché, est partagée par le Maire qui se refusa à émettre la moindre exigence sociale. Serge Lepeltier a défendu les entreprises de ramassage des déchets, comme s'il s'agissait de petites PME, étranglées par les "charges"... Il oublie un peu vite que ce sont des entreprises appartenant à de grands groupes, réalisant des profits juteux.

vendredi 23 janvier 2009

Ici, là bas avec ceux qui souffrent

Demain samedi est consacré à l'expression de la solidarité internationale.

A 11h se tiendra à la Mairie de Marçais un parrainage républicain de deux familles sans papier du Cher. Je suis le parrain de l'une d'elle.

Cet acte symbolique, permet de manifester notre solidarité avec celles et ceux d'entre nous qui sont le plus fragilisés. Une manière d'entrer en résistance, de montrer notre volonté qu'une autre politique en matière d'immigration et de droit d'asile soit menée que celle consistant à faire du chiffre. Le douteux Hortefeux quitte son ministère indigne de l'immigration et de l'identité nationale; il est remplacé par le non moins douteux Besson. L'orientation du ministère elle, ne devrait pas changer même si son titulaire est un habitué des revirements.

A 15h30 enfin aura lieu à l'Ilôt Victor Hugo à Bourges, un rassemblement pour soutenir le peuple palestinien. Exiger la paix durable, la mise en place d'un Etat palestinien et une enquête sur les crimes commis par l'armée israélienne sont les mots d'ordre principaux de ce rassemblement qui devrait prendre la forme d'une chaîne humaine.

Ici comme là bas avec ceux qui souffrent pourrait être le mot d'ordre de cette journée de samedi.

mardi 20 janvier 2009

A l'heure étatsunienne

On va en entendre parler toute la journée et dans les jours qui suivent: l'investiture d'Obama à la Maison blanche occupe déjà l'ensemble des média du monde et de France.

Soulagé de voir Bush quitter la fonction présidentielle, je n'arrive pourtant pas à m'enthousiasmer pour son successeur. Au delà du symbole et de l'icône, rien n'indique qu'il change radicalement la politique de la première puissance mondiale. Rien n'indique qu'il rompe avec la stratégie du chaos mondial inauguré par son prédécesseur, pour assurer la domination mondiale des États-Unis. Il faudra juger aux actes.

dimanche 18 janvier 2009

Mobilisé

J'ai participé ce samedi à la manifestation en faveur de l'Education nationale et pour exiger les moyens d'une politique ambitieuse en matière d'éducation. Mobilisation convenable pour un samedi après-midi, qui laisse penser que le 29 janvier, jour de grève interprofessionnelle, sera puissant.

J'ai enchaîné ensuite avec le rassemblement pour la paix à Gaza. Un moment grave de recueillement, mais aussi d'informations pour les passants car le collectif 18 contre la guerre avait confectionné des panneaux pour sensibiliser le public. Plus que jamais, l'exigence d'une solution politique au conflit israélo-palestinien est à amplifier.

samedi 17 janvier 2009

Voeux des élus communistes de Bourges

Hier soir se tenait la traditionnelle présentation des voeux des élus communistes de Bourges. Salle comble pour écouter mon intervention, celle de Jean Michel GUERINEAU, vice président du Conseil général et Jean Claude SANDRIER, Député du Cher. Ci dessous, je reproduis l'intervention que j'ai prononcée.

Read next

dimanche 11 janvier 2009

Manifestation pour la paix

Nous étions près de 800 samedi après midi dans les rues de Bourges pour protester contre le massacre perpétré par le gouvernement israélien dans la bande de Gaza. Des élus (Jean Michel GUERINEAU, Maxime CAMUZAT, Yann GALUT), des associations comme le Mouvement de la Paix ou Amnesty international, le PCF, dont les militants étaient massivement présents, des syndicats comme la CGT. Mais surtout beaucoup de jeunes et de familles.

La mobilisation grandit partout dans le monde, au fur et à mesure que l'agression continue. Espérons qu'elle soit suffisamment forte pour obliger l'Union européenne à prendre les mesures qui s'imposent pour faire reculer le gouvernement israélien.

J'entends, y compris dans la manifestation d'hier, comme dans un commentaire de mon dernier billet, l'inquiétude quant à l'exacerbation possible de tensions communautaires en France et dans le monde. Le risque existe, et il serait inconséquent de le nier. C'est pourquoi, les progressistes doivent prendre toute leur place dans les mobilisations en faveur d'une solution politique au conflit pour ne pas laisser le terrain aux communautarismes quels qu'ils soient. Il est nécessaire que les militants progressistes, partisans de la laïcité, s'expriment dans toutes les manifestations pour désamorcer la vision ethnique ou religieuse que certains pourraient avoir du conflit. Non le problème israélo-palestinien n'est pas un problème entre Juifs et Arabes, entre islam et judaïsme. Nous devons rappeler qu'il y a des israéliens opposés à la politique de leur gouvernement, il y a des Palestiniens qui sont en désaccord avec le Hamas. Nous devons soutenir ceux qui en Palestine et en Israël, se battent pour la paix.

Ce conflit est un conflit politique qui exige une réponse politique: l'existence de deux Etats souverains capables de vivre dans la sécurité et de se développer (ce que refusent tant le gouvernement israélien que le Hamas). C'est cette vision là qu'il faut défendre car c'est la seule issue possible si l'on veut sortir de la spirale de la guerre sans fin et du conflit de civilisations dans lequel se vautrent les faucons d'où qu'ils viennent.

vendredi 9 janvier 2009

Riposte

Demain samedi est une journée de riposte. Je serai présent de 10h à 12h à La Poste Carnot (rue Jean Baffier) pour faire signer la pétition contre la privatisation de cette entreprise publique puis à la manifestation de 14h30 à la Poste rue Moyenne. Je me rendrai ensuite à la manifestation contre l'agression israélienne à Gaza; c'est à 15h30 place Séraucourt.

Deux sujets qui en apparence semblent éloignés: d'un côté, ici, la défense d'une entreprise publique, de l'autre à Gaza, le massacre de populations civiles. Quel rapport me direz vous? Ces deux temps forts de la journée de samedi marqueront notre opposition à un capitalisme qui dérègle tout, pour tirer le bien commun vers la sphère du profit et du privé, et entretient les foyers de conflits dans le monde au nom d'intérêts impérialistes.

Soyons nombreux à ces deux rendez vous.

dimanche 4 janvier 2009

Bourges-Gaza

J'ai participé hier à un rassemblement de solidarité avec la Palestine à Bourges. Je dois dire un peu par hasard car je n'avais pas entendu parler d'une telle manifestation. Environ 200 personnes s'étaient réunies pour crier leur colère face au massacre commis par l'armée israélienne à Gaza. Il y avait beaucoup de jeunes, dont c'était peut être la première manif. Cette manifestation spontanée en dit long sur l'exaspération que ressentent une partie des citoyens français face à l'injustice dont les Palestiniens sont victimes.

Dans les discussions que j'ai pu nouer avec les uns et les autres, j'ai défendu la seule solution qui vaille pour résoudre le conflit. Une solution politique passant par l'existence de deux Etats souverains: Israël et Palestine. Pour cela, seule l'application stricte des résolutions de l'ONU permettrait de sortir de la crise. En attendant, il faut tout faire pour stopper la machine de guerre israélienne; l'Union européenne doit sanctionner Israël tant que celui ci n'a pas mis fin à ses opérations militaires et au blocus de la bande de Gaza.

jeudi 1 janvier 2009

Bonne année 2009

C'est parti pour une nouvelle année! Et avec elle les vœux qu'il convient de faire chaque mois de janvier.

L'exercice est souvent des plus convenus et confine parfois à l'hypocrisie voire à la schizophrénie. Voyez ces hommes politiques de droite souhaiter le bonheur à chacun. Ils soutiennent pourtant et mettent en oeuvre une politique qui casse des vies et des familles: salariés en chômage technique, licenciés suite à une délocalisation, malades moins bien remboursés et j'en passe. Leur système capitaliste broie tout et eux continuent comme si de rien n'était, promettent comme Sarkozy mercredi soir qu'il faudra faire des efforts (où veut-il qu'on en fasse encore?). Le mot d'ordre du gouvernement umpiste et des gouvernements libéraux du monde entier est de "sauver les banques" dans la tourmente financière et économique. Rien sur les salaires et le mieux vivre des seuls créateurs de richesse que sont les salariés. Plus que jamais, les gouvernements libéraux et la droite française continueront en 2009, à se comporter en fondés de pouvoir des actionnaires et des détenteurs du capital. Un peu comme les valets de pisse à la cour de Versailles, ces gouvernements se plient aux exigences les plus viles des rois du fric.

Que souhaiter donc en 2009?

Une riposte d'ampleur du monde du travail tout d'abord. Convergente, interprofessionnelle, générale, peu importe son nom, une grande grève pour arrêter ce pouvoir et le faire reculer. La grève prévue en janvier sera j'espère la première étape de cette mobilisation aussi urgente que nécessaire.

Une belle claque à l'Europe libérale en juin 2009 avec la victoire des listes que le PCF, le Parti de Gauche, et j'espère d'autres forces, soutiendront. Rééditer l'exploit de 2005 et de la victoire du Non au référendum sur la constitution européenne, marquerait un recul des politiques qui nous font tant de mal.

Une solidarité encore plus forte des Français à l'égard des familles et des personnes sans papiers dont la situation s'aggrave chaque jour. Intenables, leurs conditions de vie en France émeuvent et révoltent une opinion de plus en plus consciente de l'absurdité et de l'inhumanité des lois sur l'immigration.

La paix enfin. Non pas comme un vœu pieux mais comme une exigence de voir nos gouvernants s'engager sur le terrain politique pour ouvrir des négociations sur le terrain des conflits qui ravagent certaines régions du monde. Je pense bien sûr à ce que vivent les Palestiniens, abandonnés par l'Union européenne aux bombes israéliennes, aux fanatiques du Hamas et à la plus grande précarité économique.

Je terminerai avec une citation qui sonne comme une invitation à reprendre le combat. Elle est du milliardaire Warren Buffet:

« Tout va très bien pour les riches dans ce pays, nous n’avons jamais été aussi prospères. C’est une guerre de classes, et c’est ma classe qui est en train de gagner »

A nous de le faire mentir en 2009.

PS: cette citation est le point de départ d'un très bon livre écrit par le journaliste François Ruffin, La guerre des classes, Fayard 2008. Je l'ai lu pendant ces vacances. C'est un ouvrage stimulant et essentiel.

Calendrier

« janvier 2009 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031

Catégories

    Suivez moi sur Twitter

    Derniers Commentaires

    Contact