Yannick Bedin - Conseiller municipal de Bourges

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 29 mars 2009

Unité

C'est un combat comme on disait avant. La main tendue du PCF, du Parti de Gauche et de la Gauche unitaire (courant du NPA) aux autres formations antilibérales a constitué l'initiative la plus marquante à gauche ces dernier mois. Elle a démarré en trombe au Zénith où le 8 mars, 6500 personnes lançaient la campagne des Européennes. La majorité du NPA a tout d'abord refusé l'unité. Puis ces derniers jours, ce fut au tour du MRC et des Alternatifs. Ne parlons pas de José Bové qui sans même avoir discuté avec ses collectifs de campagne présidentielle, a rejoint Cohn Bendit et le courant libéral-écolo.

Je crains que l'éparpillement des forces alternatives au Sarkozysme, n'assure à cette droite arrogante, de beaux jours et pour longtemps. Il y a quelque chose d'incroyable, à l'heure où le mouvement social et l'opinion se rejoignent dans leur rejet de la politique menée, et même dans la contestation du capitalisme, de voir les boutiquiers reprendre le dessus, jaloux de leur petite influence, de leurs troupes parfois des plus réduites, accrochés à leurs certitudes et à leur identité frileuses comme des moules à leur rocher. Triste à pleurer. Désespérant aussi pour ces millions d'entre nous qui cumulons depuis plusieurs années les jours de grèves et de perte de salaires,attentifs à la moindre éclaircie politique.

Posons nous les bonnes questions. Pouvons nous espérer que le seul mouvement social change la politique du gouvernement et de la droite? Suffit-il d'appeler à la grève générale, de scander que "nos vies valent plus que leurs profits" pour changer le rapport de force et mettre "nos vies avant leurs profits" dans la vie de tous les jours? L'unité qui existe sur le plan syndical et qui permet de mobiliser nombre de salariés n'aurait-elle aucune efficacité sur le plan politique? Que la gauche de la gauche se disperse n'aura-t-il pas pour conséquence de faire le jeu de la simple alternance au profit de la seule force hégémonique à gauche?

Il est grand temps qu'à gauche, chacun ouvre les yeux. L'Europe ne changera pas si on ne remet pas en cause les traités qui nous conduisent dans le mur. La gauche et la France ne peuvent changer que si on chamboule les équilibres politiques pour imposer une alternative qui réponde aux exigences populaires. Le reste n'est que spéculations oiseuses et petits calculs mesquins. Alors unissons nous dans le Front de gauche!

vendredi 27 mars 2009

Ils tuent Jaurès une seconde fois

Le FN a détourné la figure du socialisme (dans son sens étymologique) français dans une affiche appelant à voter pour le parti d'extrême droite.

C'est une insulte à celui qui a toujours honni le nationalisme et sacrifié sa vie à la paix. Jean Jaurès, le philosophe, le tribun, l'écrivain, le penseur, récupéré par l'extrême droite, la même qui l'a assassiné à la veille de la 1ère Guerre mondiale, un comble!

Ça me rappelle la récupération par Sarkozy en 2007, du panthéon de la gauche et notamment de Guy Môquet, jeune communiste fusillé par les nazis. La droite et son extrême veulent brouiller les pistes en ces temps où la lutte des classes s'aiguise. On comprend bien l'objectif. Gageons que le peuple ne s'y laisse pas prendre et se réapproprie les figures de ceux qui l'ont toujours défendu.

samedi 21 mars 2009

Sarkozysme municipal

La politique de Sarkozy trouve sa déclinaison au plan local. C'est ce qu'a confirmé le Conseil municipal d'hier soir, où de concert, Serge Lepeltier (UMP) et Alain Tanton (MODEM) ont défendu leurs choix libéraux.

L'augmentation des impôts tout d'abord. Je suis intervenu pour mettre en parallèle la baisse de l'offre de service aux Berruyers et les privatisations par la municipalité, et la hausse des impôts locaux. A ce titre, malgré les violons sortis par le Maire, il faut souligner le sacrifice assumé du Centre hippique. Bref, toujours moins de services publics, toujours plus d'impôts. Le désengagement de l'Etat n'est pas pour rien dans cette situation.

Autre dossier chaud, le choix du délégataire pour la patinoire. Affirmant notre volonté d'une mise en régie municipal de cet équipement, j'ai révélé l'arrêt du Tribunal administratif d'Orléans enjoignant le Maire de différer sa signature. Nous n'en saurons pas plus sur un dossier quelque peu nébuleux.

jeudi 19 mars 2009

Ras de marée

Nous étions je pense, plus nombreux ce matin dans les rues de Bourges que le 29 janvier. Le pouvoir va-t-il rester sourd?

(Photos Michel L.)

En groupe, en ligue, en procession

La patronne du MEDEF Laurence Parisot vient de traiter les grévistes d'aujourd'hui d'irresponsables. Je lui dédie cette chanson de Jean FERRAT.

En groupe, en ligue, en procession

En groupe en ligue en procession En bannière en slip en veston Il est temps que je le confesse A pied à cheval et en voiture Avec des gros des p'tits des durs Je suis de ceux qui manifestent Avec leurs gueules de travers Leurs fins de mois qui sonnent clair Les uns me trouvent tous les vices Avec leur teint calamiteux Leurs fins de mois qui sonnent creux D'autres trouvent que c'est justice

Je suis de ceux que l'on fait taire Au nom des libertés dans l'air Une sorte d'amoraliste Le fossoyeur de nos affaires Le Déroulède de l'arrière Le plus complet des défaitistes L'empêcheur de tuer en rond Perdant avec satisfaction Vingt ans de guerres colonialistes La petite voix qui dit non Dès qu'on lui pose une question Quand elle vient d'un parachutiste

En groupe en ligue en procession Depuis deux cents générations Si j'ai souvent commis des fautes Qu'on me donne tort ou raison De grèves en révolutions Je n'ai fait que penser aux autres Pareil à tous ces compagnons Qui de Charonne à la Nation En ont vu défiler parole Des pèlerines et des bâtons Sans jamais rater l'occasion De se faire casser la gueule

En groupe en ligue en procession Et puis tout seul à l'occasion J'en ferai la preuve par quatre S'il m'arrive Marie-Jésus D'en avoir vraiment plein le cul Je continuerai de me battre On peut me dire sans rémission Qu'en groupe en ligue en procession On a l'intelligence bête Je n'ai qu'une consolation C'est qu'on peut être seul et con Et que dans ce cas on le reste

mercredi 18 mars 2009

La preuve par la rue

J'espère que nous serons nombreux demain en grève et manifestation. La mobilisation doit être exceptionnelle car la situation l'est: suppressions d'emplois (3000 par jour en janvier), casse des services publics, loi Bachelot sur l'Hôpital, atteintes aux libertés... Ca suffit. Construire la mobilisation est une priorité; l'unité syndicale large est un facteur de réussite du mouvement. Il faut aussi une traduction politique pour changer la donne; c'est ce à quoi les communistes s'emploient avec le Front de Gauche pour changer d'Europe.

A demain à 10h30 place Séraucourt.

samedi 14 mars 2009

Alain Bashung. Nights in white satin


Alain BASHNG, en aparté. Merci
envoyé par tranquillelarupture

Ils ont gagné!

Heureux. Hamid et Karim ont remporté une belle victoire hier au tribunal de Bourges. Poursuivis pour refus de prélèvements Adn et digital, ils ont été relaxés au terme d'un procès sur la forme et sur le fond.

Je vois dans une telle décision l'occasion de rappeler aux forces de police qu'elles n'ont pas tous les droits, notamment celui de prélever l'ADN d'un prévenu lorsqu'aucune charge ne pèse contre lui. C'est une victoire de la dignité et de la liberté.

mercredi 11 mars 2009

Le Front de gauche à Bourges

C'est vendredi 13 mars, après demain, à 18h30 au Restaurant du Carré d'Auron à côté de la Médiathèque, que le Front de Gauche sera lancé à Bourges.

Francis WURTZ, Député européen, Marc DOLEZ, Député du Nord et cofondateur du Parti de Gauche, Jean Claude SANDRIER, Député, animeront le meeting.

J'espère vous y retrouvez nombreux parce que l'Europe est importante et qu'il est plus que jamais nécessaire de changer la politique qui y est menée.

A vendredi donc!

lundi 9 mars 2009

Le Front de gauche...au Zénith!

Il ne s'est rien passé au Zénith dimanche. Pas un mot sur les radios. Je passe d'une station à l'autre dans ma voiture, en revenant de Paris, rien sur le meeting auquel je viens d'assister.

Rien sur Gisèle Halimi qui ouvrait l'événement. Rien sur ces syndicalistes de la recherche, de la magistrature, de Renault ou du LKP qui sont intervenus. Rien sur Christian Picquet qui vient avec des militants du NPA de rejoindre le Front de gauche. Rien sur Guédiguian ou Mordillat, deux réalisateurs témoignant de leur soutien. Rien sur Francis WURTZ, sur Mélenchon ou Buffet. Rien vous dis je. Pas même un mot sur les 6000 personnes et le Zénith plein à craquer.

Retrouvez le meeting sur Front de gauche

jeudi 5 mars 2009

Défense de l'Hôpital public

J'ai participé au rassemblement de défense de l'Hôpital public ce matin à l'appel des syndicats, aux côtés des personnels de santé et des usagers préoccupés par l'avenir de notre système de santé. La loi Bachelot qui est actuellement en discussion au Parlement risque si elle est adoptée, d'achever l'hôpital public en marchandisant la santé. La loi Bachelot va donner des missions de services public au privé, dont la préoccupation, on le sait, est d'abord d'assurer la rentabilité pour ses actionnaires. C'est ce que j'ai rappelé à la presse locale qui m'interrogeait à ce sujet. L'occasion pour moi de rappeler aussi la position du PCF qui s'engage pour un système de prise en charge à 100% des dépenses de santé, ce qui sera possible si on taxe les revenus financiers, si on arrête les exonérations de cotisations patronales, si on a une politique tournée vers l'emploi et l'augmentation des salaires (qui permettrait d'augmenter les cotisations).

mardi 3 mars 2009

Réunion de soutien à Hamid et Karim

Hamid et Karim comparaissent au tribunal le 13 mars prochain pour avoir refusé le prélèvement de leur ADN. Ils encourent une peine de 15000€ et un an de prison chacun.

Leur comité de soutien (voir http://www.refus-adn-bourges.info/) vous invite à une réunion publique

Mardi 10 mars à 18h30 à la Maison des syndicats, 5 boulevard Clémenceau à Bourges.

Y participera Dominique NOGUERES, Avocate et membre du Bureau national de la Ligue des Droits de l'Homme.

Soyons nombreux pour soutenir Hamid et Karim et nous informer des atteintes à nos libertés.

dimanche 1 mars 2009

Garik

Parrainage républicain particulier hier à Vierzon. Celui de Garik et sa famille, d'origine arménienne, en France depuis 2002, et aujourd'hui contraints de se cacher pour ne pas être expulsés.

Garik est élève au collège Edouard Vaillant de Vierzon. Ses profs, ses copains se mobilisent pour ne pas qu'il parte. Ils étaient nombreux hier en mairie de Vierzon pour témoigner de leur solidarité.

Une pétition circule. On peut la signer ici.

Calendrier

« mars 2009 »
lunmarmerjeuvensamdim
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031

Catégories

    Suivez moi sur Twitter

    Derniers Commentaires

    Contact